Festival de la soupe de l’U.P. du Chablais

Festival de la soupe 17 décembre 2016

Pour la première fois, l’U.P. du Chablais organisait son Festival de la Soupe.

Récit d’un succès par Christiane Albertini Présidente de l’U.P. Chablais.

17 décembre: le Père Noël doit faire étape à Thonon ce jour là donc il y aura beaucoup de monde en ville… Hervé nous concocte alors une belle opération.
Toute l’équipe c’est- à -dire environ 15 personnes est en place dans le chalet prêté par la mairie dès potron minet .
Chacun(e) a mijoté deux soupes différentes à raison de 5 ou 6 litres par récipient .
Bref voilà environ 160 litres de soupe à vendre entre midi et le soir !
Lentilles, fèves, courgettes, potimarrons, choux fleurs, betteraves, topinambours, carottes, oignons, etc , il y en aura pour tous les goûts.
3 euros les 3 soupes dans gobelet biodégradable.
L’équipe n’est pas peu fière avec son tablier , certes un peu fragile, estampillé du logo de l’UP Chablais.
Jean-Claude, notre accordéoniste préféré se met en place et assure l’ambiance.
Hervé, lui, s’est chargé de préparer le vin chaud. Dominique lui ayant fourni du Bourgogne, vas-y pour vin chaud au Bourgogne ! Et 1 euro le petit gobelet s’il vous plaît !
L’équipe n’a pas le temps de manger mais on ne peut cacher qu’elle a goûté le vin chaud, un régal !
Démarrage lent le matin ( évidemment à 11 heures la soupe …) puis affluence dès midi et à partir de 17 heures. A 18h, on n’a plus une goutte de soupe et plus une goutte de vin… et on doit refuser des ventes aux copains qui viennent à ce moment-là.
Ce fut une très beau moment de partage et d’échanges ( c’était le but) . Et en plus on a eu un petit bénéfice qui n’était pas prévu au budget.
On a beaucoup eu froid , on a eu un peu faim, soif pas forcément , mais quel bonheur à la fin de la journée d’avoir pu mener à bien ce type de rencontre avec les Thononais et Thononaises et leurs enfants ! On parle déjà d’une deuxième édition l’an prochain .

Les 5 dernières lettres de l’AUPF

Michel Garde, président de l’A.U.P.F.

(association des universitéspopulaires de France)

et son Conseil d’administration

vous proposent la lecture des 5 dernières lettres de l’association nationale :

Lettre_AUPF_ n°1 – Avril 2016 .

Lettre de l’AUPF n°1 – Avril 2016

Lettre de l’AUPF n°2 – Juin 2016

Lettre de l’AUPF n°3 – Octobre 2016

Lettre de l’AUPF n°4 – Décembre 2016

Lettre de l’AUPF n°5 – Mars 2017

Contributions au congrès 2016 de l’AUPF à AUCH

Ci-dessous les contributions écrite et orales du CRUP, pour le colloque de l’AUPF.
Thème du colloque AUPF d’Auch : Éducation et Culture, savoir partager :
Pourquoi? Comment ? Avec qui ?

Documents joints:

a) Texte commun validé suite à réunion
Contribution écrite CRUP pour colloque2016_AUCH
b) Oral de M. François en remplacement de D. Jacomino excusé
Contribution orale_MF Colloque_AUPF 2016

c) Intervention de L Caul Futy / Éducation populaire
Contribution orale_ colloque2016_LCF et E Lowen_EducPopulaire

d) Intervention de Louis / Temps périscolaire
Contribution orale_L.C.F. _Colloque 2016_Tps periscolaire

Lettres d’information de l’Université populaire de Montélimar

Vous pouvez lire les deux dernières lettres d’information de l’Université Populaire de Montélimar en cliquant sur les liens ci-dessous.
Bonne lecture.
LETTRE UP n° 25 – Janvier_2017_V

LETTRE UP n° 26 – Mars_2017_V

EDUCATION POPULAIRE ET QUESTIONS DE SOCIETE

Christian MAUREL vient de publier
EDUCATION POPULAIRE ET QUESTIONS DE SOCIÉTÉ.
LES DIMENSIONS CULTURELLES DU CHANGEMENT SOCIAL.
Plus d’informations ci-dessous:

Qu’entendre par éducation populaire (Introduction).

L’éducation populaire et la question des savoirs et de la culture.
– Instruction publique, démocratisation de la culture et éducation populaire : alliances ? Divergences ? Oppositions ?
– L’art et la culture : de ceux qui les pratiquent à ceux qui les diffusent. La question de l’ « enculturation ».
– De la culture comme objet de contemplation à la culture comme travail. Les pas de plus et / ou de côté de l’éducation populaire.
– artistes en résidence et éducation populaire : ce que nous apprennent l’expérimentation et l’observation.
– L’idée de « Scène Culturelle de Proximité ».
– L’appropriation et la construction des savoirs. L’apport de l’éducation populaire.

L’éducation populaire et les questions sociales et politiques.
– Contradictions, crises, bouleversements, affrontements. Ce que peut l’éducation populaire.
– La réduction des inégalités sociales et culturelles : pourquoi et comment l’éducation populaire doit y contribuer ?
– La crise de la démocratie représentative délégataire : une préoccupation devenue centrale pour une éducation populaire politique ?
– Le développement fulgurant des connaissances scientifiques et des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication. Que peut dire et faire l’éducation populaire ?
– Questionner notre imaginaire social : une préoccupation nouvelle pour l’éducation populaire ?

L’éducation populaire et la fabrique de l’Histoire.
– De l’histoire qui nous fait à l’histoire que nous faisons. Place et rôle de l’éducation populaire.
– De l’assujettissement à l’autonomie. Comment l’éducation populaire contribue-t-elle à faire des individus des auteurs de l’Histoire ?
– Les évènements décisifs de l’Histoire. L’éducation populaire sert-elle à faire la révolution ?

L’éducation populaire comme praxis culturelle instituante (conclusion).

Post scriptum. Vers des Etats Généraux de la transformation sociale et politique ?

Bibliographie.

Quelques outils, méthodes et processus d’éducation populaire (Appendice).

Institut Territorial de Recherche et d’Application

LOGO ITRA
Message du président
de
l’UP de Tarentaise Vanoise

 

                « J’ai l’honneur de vous informer de la création

de

l’INSTITUT TERRITORIAL
DE RECHERCHE ET D’APPLICATION
placée sous l’égide de l’UPTV.
 
Ce nouvel organisme viendra renforcer efficacement les missions de l’université, notamment par la publication trimestrielle d’une NEWSLETTER, à destination des populations.
 
Vient de paraître également « XXème Anniversaire de la Panthéonisation d’André Malraux. Patrimoine Vivant du XXIème siècle », un film réalisé par Françoise Macé, Prix Robert Doisneau de la photographie, à la suite du colloque de Moûtiers, placé sous le Haut Patronage de Monsieur François Hollande, Président de la République.. 
 
En espérant que vous soutiendrez toutes ces initiatives qui visent à dynamiser notre territoire par des actions collectives et durables. »

Voir les pièces jointes :

 ITRA 1                          ITRA 2                                   bon de com Malraux
Pour plus d’informations,
veuillez contacter Jean-Luc Favre,
président de l’UPTV,
jeanlucfavre2@gmail.com
 

Communiqué de presse de l’UP de Tarentaise Vanoise

L’Université Populaire Tarentaise Vanoise
s’émancipe et fonde l’avenir !

 

Fondée en 2013, l’UPTV, implantée sur le territoire de Tarentaise Vanoise, avec environ 42 communes environnantes, a montré et démontré, à bien des égards, son efficacité, en participant à de nombreuses manifestations, mais également comme porteuse de projets.

L’UPTV qui profile une incidence territoriale et d’implication géographique est un cas unique. Un laboratoire en quelque sorte qui prévaut à une organisation très spécifique, principalement liée à l’économie de cette vallée alpine, basée essentiellement sur la saisonnalité, mais qui représente, de fait, un véritable écueil quant à la mise en place d’un programme annuel cohérent qui oblitère environ  huit mois de baisse d’activité, en raison de l’indisponibilité des participants, sans compter les désagréments liés à la configuration climatique, la neige entre autre, qui empêche de nombreux déplacements.

Aussi pour permettre à l’UPTV, un nouveau rayonnement plus adapté au territoire, est-il décidé de créer sous son égide, l’Institut Territorial de Recherche et d’Application dont les missions seront étroitement liées à l’existence de l’Université, mais qui permettra d’alléger de nombreuses contraintes.

Cette décision nécessaire prend également en compte l’ensemble des réformes qui agitent les Régions, notamment la menace qui pèse sur les CLD. Et pire encore, l’arrêt pur et simple de certaines subventions. Il n’est d’ailleurs pas exclu que les Universités Populaires soient frappées de plein fouet par les dites réformes pour finalement remettre en cause leur destinée et leur objet, la transmission du savoir pour tous. Un danger potentiel !

Le siège social de l’UPTV reste inchangé :

Maison de la coopération intercommunale
133 quai Saint Réal
73600 Moûtiers

Fête du Livre et de l’Image de Moûtiers

La 4 ème édition de la fête du livre et de l’image de Moûtiers,
se tiendra, cette année, du 3 au 4 juin 2016
  • Lieu : Salle des Fêtes
    • Horaires : de 10h à 12h et de 14h à 19h.
Jean-Luc FAVRE REYMOND,

président de l’UP Tarentaise Vanoise,

sera présent à la Fête du Livre et de l’Image de Moûtiers

et signera son ouvrage : 

Le compte à rebours a commencé.

 

Sensibilisation à l’utilisation du défibrillateur

Logo-ACCES
LE DÉFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE EXTERNE (D.A.E.)

 

Une action, en partenariat entre l’université populaire de Romans,

la Croix rouge

et l’union départementale des Sapeurs pompiers

Appareil

Le 10 avril 2016, nous avons mené avec la Croix rouge et l’Union Départementale des Sapeurs  Pompiers (UDSP) une action de sensibilisation du grand public à l’usage du défibrillateur automatique externe (DAE), à Romans-sur-Isère.

Que recherchions-nous à travers cette action ?

Cette action s’est inscrite dans notre programmation 2015-2016 (P36). Nous poursuivions plusieurs objectifs :

  • Apporter des informations  permettant à chacun d’adapter son comportement en situation d’urgence et par là même de se situer en tant que citoyen
  • Par le choix de cibler l’usage du défibrillateur automatique externe, d’apporter une petite contribution à l’amélioration d’un problème de Santé Publique
  • Aller à la rencontre d’un public plus large, en organisant une action « hors les murs ». Elle n’a d’ailleurs pas été la seule (notamment une conférence sur l’histoire de l’immigration, le 28 janvier 2016, à la Maison Citoyenne Noël Guichard)
  • Proposer à des partenaires d’organiser ensemble une action de formation.

Quelle a été notre démarche ?

Elle s’est étalée sur une année. Nous avons sollicité deux organisations dont l’expertise en matière de formation aux soins d’urgence était indéniable, à savoir la Croix rouge qui était déjà intervenue dans des programmations précédentes et l’Union Départementale des Sapeurs Pompiers que nous ne connaissions pas. Une première réunion nous a permis de présenter notre projet et d’obtenir l’accord de ces deux partenaires pour le mener ensemble. Six réunions ont suivi au cours desquelles se sont progressivement construit les contours de cette action : le contenu de formation, le rôle de chacun, les modalités de mise en œuvre et la stratégie et les supports de communication. La date du dimanche 10 avril a été retenue car le dimanche matin est jour de marché, à Romans et la météo pouvait être favorable. Une démarche a été menée auprès de la municipalité de Romans-sur-Isère pour solliciter son soutien. Elle a mis à notre disposition un espace sur la place Jules Nadi, l’aide des services techniques pour neutraliser 4 places de parking, une tente pour  abriter personnes et matériels. La presse locale a été invitée à une conférence de presse pour présenter l’action en amont de celle-ci.

Et le 10 avril 2016… ?

Deux formateurs de la Croix rouge, deux formateurs de l’UDSP, dix bénévoles d’ACCÉS ont animé cette action de sensibilisation de 9h à 13h. Les bénévoles d’ACCÉS se sont répartis entre la place du marché et  le site où se déroulait la formation  pour informer les passants, distribuer les tracts et les inviter à rejoindre les formateurs. Les formateurs leur proposaient une formation d’une dizaine de minutes basée sur la reconnaissance de l’arrêt cardio-respiratoire, l’appel des secours, le massage cardiaque externe et l’utilisation du défibrillateur. 132 personnes ont ainsi pu être formées. Avec les personnes qui les accompagnaient ou venues en observateurs, ce sont au total 250 à 300 personnes qui ont pu être sensibilisées.

Messieurs Roby et Roche représentaient respectivement la Croix rouge et l’UDSP au cours de cette matinée. Monsieur Margaron, conseiller municipal, est venu saluer la démarche, au nom de la municipalité.

Les journaux : Le Dauphiné Libéré, l’Impartial et Drôme Hebdo sont venus s’informer pour pouvoir rendre compte de cette action.

En conclusion,

Cette action a été une réussite tant par le nombre de personnes sensibilisées que par la richesse du partenariat qu’elle a permis de construire. Les trois partenaires envisagent de la renouveler dans les mois qui viennent.

Croix-R-et-WB                                               Demonstration_CL

Lettre N°1 de l’AUPF, avril 2016

Michel Garde,
président
de l’A.U.P.F.

(association des universités populaires de France)

et son Conseil d’administration

 

vous proposent la lecture de la Lettre N°1 de l’association nationale :

 Lettre_AUPF_ n°1 – Avril 2016 .